Automne 2015

Emmanuel Todd : Les vraies menaces à la liberté et à l’égalité

Samedi 28 Novembre 18 H  Maison des Passages
44 rue St Georges 69005 LYON

 

Recevoir E.Todd signifie pour L’improbable des retrouvailles, ... quelque vingt ans après. C’est effectivement  en  février  1996  que  nous  l’avions reçu  au  sujet  de  son  livre  «Le  destin  des immigrés». Il nous avait rappelé (en fait appris pour la plupart  d’entre  nous)  l’existence  des  quatre grands  types  de  structuration  familiale  à  travers le monde, pour l’essentiel définis par Frédéric Le Play au XIXe siècle : 
•   la  famille  nucléaire  absolue  :  les relations  parents/enfants  sont  de  type  libéral, celles entre frères de type non égalitaire.
•   la famille nucléaire égalitaire : les relations parents/enfants  sont  de  type  libéral,  celles  entre frères de type égalitaire
•   la  famille  «souche»  :  les  relations parents/enfants  sont  de  type  autoritaire,  celles entre frères de type non égalitaire
•   la  famille  communautaire  :  les  relations parents/enfants  sont  de  type  autoritaire,  les relations entre frères de type égalitaire. 

Liberté/autorité,  égalité/inégalité  :  E.Todd nous  avait  alors  montré  que  les  différentes combinaisons  de  ces  valeurs  issues  de  ces structures  familiales  structurent  des  idéologies dont  on  peut  définir  les  contenus  :  alors  que l’égalité  successorale  induit  l’égalité  entre  les hommes  et  entre  les  nations  et  une  conception universaliste  de  l’humanité,  l’inégalité successorale  entre  descendants  induit  l’inégalité entre hommes et nations, et l’ethnocentrisme. 

La  cartographie  permet  de  vérifier l’extension  de  ces  idéologies.  Ainsi,  et  pour  faire bref,  il  apparaît  que,  en  France,    le  Bassin Parisien, cœur de la famille souche égalitaire, est la région tôt  déchristianisée, porteuse «jacobine» de  la  Révolution  Française  et  de  ses  idéaux, liberté/égalité tandis que la périphérie (Bretagne, Pays basque, Occitanie, Alsace), de famille souche inégalitaire,  plus  longtemps  restée  catholique, «girondine»,  cultive  son  particularisme  .
 Que Russie,  Vietnam  et  Chine  où  domine    la  famille communautaire  correspondent    à  l’extension  du communisme.   Qu’à  l’Allemagne  et  au  Japon  domaines  de  la famille  souche,  correspondent  des  systèmes autoritaires et inégalitaires.
 Les  idéologies  issues  de  ces  structures anthropologiques  se  perpétuent  :  c’est  ainsi  que pour expliquer le «oui» à Maastricht des régions de  la  périphérie  française,  Hervé  Le  Bras  et E.Todd utilisent dans Le mystère français (2013) le concept  de  catholicisme  zombie.  C’est  ce  même concept que, dans Qui est Charlie ? (2015), Todd va  utiliser  pour  rendre  compte  de  l’importance plus  ou  moins  grande  des  mobilisations conséquentes des attentats du 7 au 11 janvier.
 
 Ce  dernier  livre  a  soulevé  des  tollés, essentiellement d’ailleurs de la part de gens qui ne l’avaient  pas  lu.  Significative  de  ce  point  de  vue est  l’attitude  de  gens  par  ailleurs  aussi sympathiques que Luz, Axel Kahn ou Pelloux qui l’ont  condamné  tout  en  s’interdisant  de  le  lire. Pourtant  l’auteur  n’a  fait  qu’appliquer  sa  grille de lecture - statistiques, cartographie notamment - à ces  mobilisations  pour  essayer  d’en  comprendre les ressorts. 
 
 Dans son intervention, il reprendra nombre des thèmes abordés dans ce livre :
 •  l’utilisation  par  Charlie  Hebdo  de  la  devise républicaine, considérée par lui illégitime.
 •  Il  abordera  le  concept  de  Néo-République autoritaire  et  inégalitaire  et  le  rôle  crucial  du Parti Socialiste dans cette inversion et escroquerie et  parlera  aussi  d’autoritarisme  social  et d’inégalités économiques.
 •  Il  mettra  en  évidence  les  dangers  pour l’équilibre social et moral du laïcisme radical, qui est la négation des valeurs de liberté et d’égalité et
 •  réfléchira sur le religieux et sa négation, sur la morale, qu’elle soit religieuse ou laïque
 •  abordera aussi la crise des réfugiés - le sens des réactions françaises à cette crise, qu’il comparera à  la  crise  Charlie  -,  ainsi  que  l’interaction  entre européisme et islamophobie.  
 
 Jean Claude Romettino
 
 Brève bibliographie : La chute finale 1976 – Le destin des immigrés 1994 –Le Rendez-vous des civilisations avec YoussefCourbage 2007 – Après l’empire 2002 – Après la démocratie 2008 – L’Origine des systèmes familiaux I L’Eurasie 2011 -  Qui est Charlie ? 2015.